DBSP STOP AU SEXISME EST UNE ASSOCIATION DE LUTTE CONTRE LES VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES DANS L’ESPACE PUBLIC

St Valentin : sexisme, culture du viol, capitalisme, impact écologique

Saint Valentin : sexisme, culture du viol, capitalisme et impact écologique

Aujourd’hui, on est le 14 février, date mondialement connue pour être celle où on célèbre la Saint Valentin. Les roses rouges, les menus pour deux hors de prix, le capitalisme à son paroxysme… ça vous parle ?

Trois légendes bien ficelées…

Valentin, le prêtre qui voulu conserver les mariages 

Au 3ème siècle, l’Empereur Claude II (aka Claude Le Cruel) décida d’interdire les mariages sous prétexte qu’ils éloignaient les hommes de leur mission principale : être des soldats.

C’est alors que Valentin, un prêtre romain vivant à la même époque, décida de continuer à les célébrer, ce qui lui valut d’être condamné à mort. Pendant son séjour en prison, il aurait réussi à rendre la vue à la fille de son gardien et lui aurait envoyé un petit mot signé « ton Valentin ».

En 498, le pape décida de fixer la Saint Valentin le 14 février en hommage à trois Valentins.

Fête de la reproduction et de la création de nouveaux couples

On raconte aussi que la Saint Valentin aurait été imaginée pour remplacer une fête païenne romaine appelée « Les Lupercales » qui rendait hommage à Faunus Lupercus, dieu de la fécondité.

Le 14 février était considéré comme une journée spéciale pendant laquelle les hommes se déguisaient et couraient les rues à la recherche de femmes. S’ils arrivaient à en trouver, il fallait copuler (pas vraiment de notion de consentement et de harcèlement de rue à cette époque on dirait). Le 14 février serait donc une fête dédiée à la reproduction et la création de nouveaux couples.

Le Valentinage 

À priori, le 14 février serait, en Angleterre, le jour où les oiseaux se reproduisent le plus. Les poètes auraient saisi l’occasion pour inventer le mythe de la fête des amoureux.ses et des ami.e.s.

Au 16ème siècle, on aurait pris l’habitude de former des couples au hasard. La jeune fille était associée à un jeune homme et toute la journée iels devaient s’offrir des cadeaux et se faire des galanteries.

Au 19ème siècle, la fête prend un autre essor avec la création des « Valentins », des petits mots doux pour les amoureux.ses et les ami.e.s.

C’est finalement au 20ème siècle que la Saint Valentin devient une fête exclusivement réservée aux amoureux.ses et prend son aspect capitaliste avec les cartes de voeux envoyées le 14 février.

Une fête devenue sexiste

La construction du discours marketing fait en sorte d’imposer une dichotomie «pour elle/pour lui» afin d’essentialiser les cœurs de cible, et ainsi ritualiser l’acte d’achat binaire.

Comme toujours, on suggère aux femmes cisgenre d’adopter des attitudes genrées comme porter les couleurs connotées féminines et se parer de bijoux scintillants.

Les marques s’adressent principalement aux hommes cisgenres pour les inciter à faire des cadeaux à des femmes cisgenres.

L’inclusivité est loin d’être une priorité.

Un impact écologique et humain

Rappelons également que chaque année, dans le cadre de la Saint Valentin, l’Europe importe des centaines de millions de roses du Kenya, d’Amérique latine et d’Ethiopie. Environ 85% des fleurs vendues en France sont cultivées à l’étranger.

Et 1,2 millions de foyers achètent des fleurs ou des plantes à la Saint Valentin.

Ces fleurs sont produites à la chaîne et non pas par des horticulteurices passionné.es. Selon une enquête de Bastamag, les conditions de travail sont pénibles.

Lorsqu’un.e consommateurice en Europe achète une rose à 1,5 €, seulement 0,03 € arrivera dans la poche de celleux qui l’ont faite pousser, soit 2% du prix de vente final.

A cette faible rémunération du travail, s’ajoutent des risques importants pour la santé, causés par l’usage intensif de pesticides et d’engrais chimiques.

Iels luttent contre le sexisme au quotidien

On a d’ailleurs relevé plusieurs pépites bien sexistes et hétéronormées dans des newsletters et sur des sites internet. Allez jeter un œil au post sur @disbonjoursalepute (mettre le lien quand le poste sera en ligne).  

A cette occasion, on a voulu dresser une liste non exhaustive des comptes instagram qui luttent contre le sexisme ambivalent. C’est aussi un peu nos comptes préférés et on les remercie d’exister pour relever toutes les abominations qu’on peut trouver dans les médias, dans le milieu professionnel, à la maison et partout dans l’espace public.

@pepitesexiste – https://www.instagram.com/pepitesexiste/

Le compte représente une association qui sensibilise face aux stéréotypes diffusés par le marketing. On y trouve majoritairement des publicités, des packagings, marqués par du sexisme ordinaire la plupart du temps. 

@lebingosexiste – https://www.instagram.com/lebingosexiste/

Ici, le compte reprend des phrases sexistes qu’on peut entendre quotidiennement avec une banque d’image bien kitsch pour accentuer l’absurdité des propos. 

@feministe.vs.tinder – https://www.instagram.com/feministe.vs.tinder/

Parce que le sexisme est omniprésent sur les applications de rencontre, ici on y trouve des perles et des idées de réponses bien formulées ! 

@dans_la_bouche_dune_fillehttps://www.instagram.com/dans_la_bouche_dune_fille/

C’est un des plus anciens comptes qui dénonce le sexisme à l’aide de témoignages issus de toute la France ! 

> son livre est sorti en 2021 aux Editions Broché

@punchlinettes – https://www.instagram.com/punchlinettes/

Dans un Mood ultra coloré, Marion, créatrice des Punchlinettes nous propose diverses façons de répondre au sexisme ordinaire qu’on va subir quotidiennement ou entendre autour de nous. 

> son livre « Guide des reparties anti relous » est sorti en 2021 aux Editions Broché

@preparez_vous_pour _la_bagarre – https://www.instagram.com/preparez_vous_pour _la_bagarre/

Ce bleu turquoise, vous savez ce qu’il veut dire : Rose Lamy dénonce une nouvelle fois du sexisme dans les médias… et c’est pas beau à voir ! 

> son livre est sorti en 2021 aux Editions JC Lattès

Sinon, on vous conseille de jouer à @moicestmadame, un jeu de cartes pour s’entraîner à riposter face au sexisme ! 

N’hésitez pas à suivre notre page instagram @disbonjoursalepute pour découvrir les projets de l’association et libérer la parole des victimes !

Sources

« Saint-Valentin 2022 : ces pépites et idées cadeaux craquantes en mode fashion & love »

femmeactuelle.fr – 07/02/2022

St Valentin : la véritable histoire derrière « la fête des amoureux » – MarieClaire – 10 février 2022

Saint-Valentin : dans les coulisses pas très romantiques du business de la rose – Bastamag – 14 février 2014

Etude Kantar – Les fleurs les plus achetées à l’occasion de la Saint Valentin – 2018/2019

La saint Valentin, la fête des amoureux, quelle est sa véritable histoire? – tambactu.com

Newsletters : La Redoute, Aubade, Asos – février 2022

www.lemanegeabijoux.com

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Souscrire à notre newsletter

Plus d'articles