Le "stealthing", c'est quOI ?

Traduit de l’anglais, stealthing signifie furtif. Dans la réalité, le stealthing c’est une pratique qui consiste à enlever son préservatif pendant un rapport sexuel sans le consentement de son.sa partenaire.

Il s’agit là d’une rupture du consentement au niveau des conditions de l’acte sexuel. Ainsi, même si vous avez consenti à ce rapport, si votre partenaire enlève le préservatif sans votre accord, en toute discrétion, il n’y a plus d’acte sexuel consenti.

Très souvent, le stealthing est apparenté au viol par surprise. Un viol n’est pas toujours accompagné de menaces ou de violences. La surprise en question ici est une surprise non consentie.

Pour rappel, selon le Code Pénal (article 222-23) :
Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui ou sur la personne de l’auteur par violence, contrainte, menace ou surprise est un viol.

Vous pouvez aussi être face à une personne qui va chercher à renverser la situation ou vous faire culpabiliser.

 » Non mais tu sais, avec le préservatif je sens rien. Tu peux penser à mon plaisir ?  »
 » C’est pas à ma taille, je rentre dans aucune capote  »
 » T’inquiète pas, je suis clean, j’ai fait des tests, tout va bien se passer  »

 » De toutes façons tu prends la pilule non ? donc c’est ok  »

N’oubliez pas que personne ne peut vous forcer la main et que rien ne justifie la violence. Vous n’êtes pas coupable. Vous n’avez aucune raison d’avoir honte. Vous avez été manipulé.e.

En dehors du choc traumatique provoqué par l’agression en elle-même et la sensation de soumission, le stealthing peut entraîner des conséquences très graves comme des maladies sexuellement transmissibles ou encore des grossesses non désirées.

En 2017, en Suisse, un homme a été condamné à 12 mois de prison avec sursiss pour avoir retiré son préservatif pendant un rapport sexuel sans le consentement de sa partenaire. La Cour a considéré qu’imposer un rapport non protégé alors que son usage a été prévu est assimilable à un viol.

A l’heure actuelle, il n’existe pas (encore) de jurisprudence claire sur le stealthing en France, malgré le nombre croissant de plaintes. Toutefois, si vous avez été victime de stealthing, vous pouvez aller porter plainte. Les forces de l’ordre sont dans l’obligation de vous recevoir et de prendre votre plainte.


Sources :

https://www.village-justice.com/articles/stealthing-vers-une-extension-definition-jurisprudentielle-viol-par-surprise,36015.html#nh2-1

https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000037289535

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/condamne-pour-viol-pour-avoir-retire-son-preservatif-pendant-le-rapport-sexuel_1868362.html